Une agriculture équitable

Description

L’agriculture à dimension humaine et la ferme familiale sont en danger partout dans le monde à cause de la mondialisation. «Nourrir le monde, c’est d’abord nourrir notre monde ». C’est dans le combat de la souveraineté alimentaire que se sont engagés des millions de paysans. Parmi eux, Jack Wilkinson de l’Ontario et Athanase Akpoé du Bénin.

Jack Wilkinson possède une entreprise de céréales, d'oléagineux et de bovins à viande à Belle Vallée, près de New Liskeard dans le moyen-nord de l'Ontario. Il est président de la Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA) qui représente plus de 500 millions d'agriculteurs dans le monde.

Maé-Maé, veut dire Mouvement pour une agriculture équitable ( son acronyme est dérivé du mot maé qui veut dire « donner » en dialecte sénégalais wolof). Le Maé-Maé a été lancé au Bénin, en mars 2004, par une centaine de leaders agricoles et de représentants gouvernementaux de sept pays de l’Afrique de l’Ouest et du Québec, en particulier par l’UPA Développement international. Athanase Akpoé, agriculteur et président du GEA-Bénin, était l’hôte de cette rencontre. Il parle de l’importance de la solidarité entre paysans.

Événements

Session de visionnage