Maladie de Parkinson de cellule à l'homme

Description

L'Institut des Maladies Neurodégénératives (IMN) de Bordeaux associe la recherche fondamentale, préclinique et clinique dans le cadre des maladies neurodégénératives et plus particulièrement dans la maladie de Parkinson.

Cette maladie, dont l'origine est mal connue, touche 7 à 10 millions de personnes dans le monde. Différents chercheurs de cet institut nous expliquent son mécanisme et les traitements qui existent.

Actuellement, le processus qui déclenche la maladie est bien compris : la disparition progressive de populations de neurones qui produisent la dopamine (les neurones dopaminergiques), situés dans la substance noire (sur le tronc cérébral). Cette disparition neuronale entraîne le dysfonctionnement d'un réseau appelé ganglions de la base qui affecte d'abord la maîtrise du mouvement du patient.

L’équipe d’Erwan Bézard, de l’IMN, propose des solutions pour le traitement de la maladie de Parkinson comme le médicament L-Dopa (la dopamine manquante est remplacée par un précurseur), qui vise à diminuer certains symptômes comme le tremblement. Les chercheurs s’intéressent également aux effets secondaires induits par la L-Dopa et proposent une solution de chirurgie par simulation cérébrale profonde.

Cette opération a été mise au point en 1993 par les Drs Abdelhamid Benazzouz, Christian Gross et Bernard Bioulac. Elle est pratiquée actuellement à l’hôpital Pellegrin. Elle permet de réduire les problèmes moteurs des patients.

Maladie de Parkinson de cellule à l'homme

Événements